Casting comédiens/nnes entre 18 et 35 ans bilingue Francais/Anglais ou Francais/Mandarin pour la série Ares

casting comédiens comédiennes bilingue
  • Île-de-France
  • Ville du Casting : Paris
  • Les candidatures sont actuellement fermées.

Castings

Dans le cadre du tournage de la série Ares nous organisons un casting comédiens et comédiennes bilingue .

Les candidats doivent donc  répondre aux conditions suivantes :

– Comédiens/nnes 18/35ans pour rôle de journaliste parfaitement bilingues Français/Anglais (Natifs privilégiés)

– Comédiens/nnes 18/ 35 ans parfaitement bilingues Français/Mandarin (Natifs privilégiés)

La candidature au  casting comédiens et comédiennes bilingue :

Alors Pour candidater au casting . Merci de nous envoyer rapidement votre Demo en plus de vos Photos à l’adresse indiquée ci-dessous :

La série Ares : 

Arès, la première série néerlandaise de Netflix, a été mise en ligne le 17 janvier sur la plateforme . Eclipsée par la clameur médiatique réservée le même jour à la deuxième saison de Sex Education. En effet , cette arrivée en toute discrétion colle parfaitement au culte du mystère au cœur de l’intrigue. Mais il est grand temps de la sortir de la confidentialité.

Arès, c’est le nom d’une société secrète installée en plein milieu d’Amsterdam. Des rites initiatiques à la désignation de son président, on découvre son curieux fonctionnement au fil des épisodes, en même temps que l’héroïne, Rosa. Elle est étudiante en médecine, métisse, issue de la classe moyenne. Et elle ne semble pas à sa place dans ce cercle de blancs privilégiés, enfants de capitaines d’industries ou autres magnats dont les noms de famille évoquent de nobles réputations.

L’horreur surgit sans prévenir

Le premier des huit épisodes évoque une sorte de mélange entre un Eyes Wide Shut soft et une série teen à la Elite. Mais au fur et à mesure que le récit progresse, la série gagne en sérieux et en noirceur. Ames sensibles, soyez prévenues, de purs ingrédients horrifiques surgissent parfois sans prévenir et, s’ils restent relativement rares, ils n’en sont pas moins particulièrement perturbants.

Plutôt que de piocher dans les imageries de cartes postales – les canaux d’Amsterdam – ou les clichés – les vapeurs de cannabis – pour asseoir son identité néerlandaise, Arès préfère multiplier les références aux œuvres de l’Age d’or hollandais. Si vous n’avez pas suivi de cours d’histoire de l’art, pas de panique, recherchez « Vermeer », « Rembrandt » ou « Hals » sur…

Lire la suite : 20 minutes