Casting figurants jeunes hommes d’origine africaine, 18-35ans, pour le long-métrage de Jean-Jacques ANNAUD

Casting figurants Annaud
  • Île-de-France
  • Ville du Casting : Paris
  • Les candidatures sont actuellement fermées.

-

Pour le casting du prochain long-métrage de Jean-Jacques ANNAUD nous recherchons des figurants pour 1 journée de tournage DEMAIN VENDREDI 16 AVRIL en journée :

– 5 Jeunes Hommes d’origine africaine entre 18 et 35 ans pour incarner des vendeurs de souvenirs

Tarif : 105 euros brut
Lieu de Tournage : Paris
Horaires : 7H 17H

MODALITES DE CASTING:

Veuillez m’envoyer des photos récentes en portrait et en pied + PHOTO DU SCOOTER et TOUTES LES INFOS SUIVANTES IMPERATIVEMENT à l’adresse mail ci-dessous : (préciser dans l’objet du mail «VENDEUR SOUVENIRS»)

NOM et aussi PRENOM
PORTABLE et aussi METIER
HAUTEUR et aussi POIDS
TAILLE DE VESTE et aussi TAILLE DE PANTALON
POINTURE DE CHAUSSURES et aussi TOUR DE TETE
MODELE DU SCOOTER

Ne pas postuler si vous ne correspondez pas à l’offre de Casting figurants Annaud.

Aussi, merci de ne pas oublier de nous envoyer les éléments demandés.

Nous n’examinerons que les candidatures complètes et qui correspondent aussi à notre recherche.

Ainsi, nous ne contacterons que les personnes retenues. Enfin, merci pour votre compréhension.

Qui est Jean-Jacques Annaud, réalisateur de long-métrage et de casting ?

d’abord, fils d’agent SNCF, Jean-Jacques Annaud a, dès son plus jeune âge, le goût du voyage. Aussi, très tôt, il se passionne pour le 7e art, décrochant un BTS de technicien du cinéma à l’Ecole Vaugirard. En 1962, avant d’obtenir le diplôme de l’Idhec en section réalisation. Auteur à 19 ans d’un premier court métrage, Les Sept péchés capitaux du cinéaste. Il signe à partir de la fin des années 60 des centaines de spots publicitaires. Ainsi, amoureux de l’Afrique, où il fut envoyé comme coopérant pour son service militaire, Jean-Jacques Annaud y réalise son premier long métrage, produit par Jacques Perrin, La Victoire en chantant, une comédie corrosive sur le colonialisme. Ignoré en France, ce coup d’essai remporte l’Oscar du Meilleur film étranger en 1977, ce qui lui vaut de ressortir dans l’Hexagone sous le titre (traduit de l’anglais) Noirs et Blancs en couleurs.

Enfin, pour en savoir plus sur ce réalisateur vous pouvez cliquer ici pour vous informer.