Casting petit rôle homme, 60 et 75 ans ressemblant à Mitterrand pour une mini-série réalisée par Antoine Chevrollier sur l’affaire Malik Oussekine en 1986

Casting série Antoine Chevrollier
  • Île-de-France
  • Ville du Casting : Paris
  • Les candidatures sont actuellement fermées.

-

Pour le casting d’une mini-série réalisée par Antoine Chevrollier sur l’affaire Malik Oussekine en 1986, nous recherchons pour un petit rôle :

– Un homme entre 60 et 75 ans, mesurant environ 1M70 ressemblant à MITTERRAND en 1986 (voir photos)
Nous ne recherchons pas un sosie mais une silhouette, une allure et des traits proches.

Tarif audiovisuel : 284,63€ brut par jour
1 jour de tournage prévu en juillet, essayages prévus en avril ou mai à Paris.

Veuillez nous transmettre au plus vite :

– 1 photo portrait et 1 photo en pied de face (si possible en costume)
– votre âge, votre taille et aussi votre ville de résidence
– votre NUMÉRO DE TÉLÉPHONE
Notez en objet « MITTERRAND » sur l’adresse mail ci-dessous :

Veuillez m’envoyer votre candidature que si vous correspondez à notre recherche.

Ne pas postuler si vous ne correspondez pas à l’offre de Casting série Antoine Chevrollier.

Aussi, merci de ne pas oublier de nous envoyer les éléments demandés.

Nous n’examinerons que les candidatures complètes et qui correspondent aussi à notre recherche.

Ainsi, nous ne contacterons que les personnes retenues. Enfin, merci pour votre compréhension.

SYNOPSIS & INFO de la série Oussekine d’Antoine Chevrollier

Oussekine se penche sur les terribles événements du 5 décembre 1986 qui ont conduit à la mort de Malik Oussekine, auxquels jamais aucune série n’a été consacrée. Centrée sur le combat de sa famille pour obtenir la justice, elle plongera au cœur des années 1980 pour comprendre l’impact que ce drame a eu sur la société française de l’époque.
Pour en savoir plus sur cette mini série vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous et vous renseigner.

Qu’est-ce que l’affaire Malik Oussekine ?

D’abord, l’affaire Malik Oussekine est une affaire de violence policière française ayant provoqué la mort de Malik Oussekine, dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986 à Paris, après plusieurs semaines de contestation étudiante contre le projet de réforme universitaire Devaquet.

Ainsi, dès le lendemain du décès, le samedi matin, les étudiants sont reçus au ministère de l’Intérieur et organisent une marche silencieuse, tandis que le ministre délégué Alain Devaquet présente sa démission.

Enfin pour en savoir plus sur cette affaire cliquez ici.