Casting 60 figurants pour le tournage de la serie I3P réalisée par Jeremy MINUI pour TF1 avec Marc LAVOINE et Barbara SCHULZ

Casting 80 figurants pour le tournage de la serie I3P réalisée par Jeremy MINUI pour TF1 avec Marc LAVOINE et Barbara SCHULZ

Pour le tournage de la série « I3P » pour TF1 réalisé par Jeremy MINUI avec Marc LAVOINE et Barbara SCHULZ, je suis à la recherche des profils suivants:

MERCREDI 18 AOUT

Tournage à Paris (previsions: 16h/21h)

-10 Femmes entre 20 et 60 ans pour incarner des femmes d’un milieu populaire.

JEUDI 19 AOUT

Tournage à Paris (Prévisions: 13h30/22h30)

-15 hommes et femmes entre 25 et 70 ans pour incarner des clients d’une brasserie

– 1 femme sachant faire le service pour incarner une serveuse.

VENDREDI 20 AOUT

Tournage à Paris (Prévisions: 13:30/21:00)

– 10 Hommes ou Femmes entre 25 et 55 ans athlétiques pour incarner des policiers (Hommes avec les cheveux courts)

– 10 Hommes ou Femmes entre 18 et 70 ans pour incarner des Badauds.

RACCORDS le 23/24/25 aout

Tournage à SENLIS et à  Paris (prévisions : horaires mixte)

– 10 femmes entre 25 et 80 ans pour incarner des bonnes sœurs.

Rémunération: 84,50€ (+ heures de nuit si tournage en nuit)

Si vous correspondez merci d’envoyer:

– 1 photo récente et un SELFIE DU JOUR

– Vos coordonnées MAIL et TELEPHONE

– Vos MENSURATIONS

– Votre lieu de residence

à l’adresse mail ci-dessous en indiquant dans l’objet du mail pour quelle journée vous postulez.

Pour en savoir plus sur la série :

À Paris, si vous êtes amnésique, si vous avez des visions ou si vous montrez des signes de délire dans la rue, on vous conduit à l’Infirmerie Psychiatrique de la Préfecture de Police. Adresse discrète, l’I3P a pour patron le professeur Mathias Bernardt, un psychiatre qui a le pouvoir de laisser ses patients retourner à leur vie normale, de les hospitaliser mais aussi de les remettre à la police. Ne pouvant garder personne plus de 24 heures, il privilégie toujours une approche humaine aux traitements coercitifs, épaulé par les psychiatres Sophie Tran, Julien Sarment et le jeune interne Samy Jendoubi.

Chaque journée commence par l’accueil d’un sujet en crise amené en urgence à l’I3P. À partir de son témoignage, Bernardt et sa garde rapprochée mènent l’enquête en dépit de l’opposition systématique de la commissaire Nathalie Fontaine, qui préfère qu’on n’ajoute pas de dossier à sa pile déjà haute. Une course contre la montre s’engage alors pour résoudre l’énigme de la vie de chaque patient.”