Casting nombreux figurants et silhouettes, 16 à 65 ans, pour la série TV « Les combattantes » avec Audrey Fleurot, Camille Lou, Sofia Essaïdi et Julie de Bona

Casting figurants et silhouettes âgé(e)s de 16 à 50 ans pour le tournage de la série TF1 « Les combattantes » réalisée par Alexandre Laurent avec Audrey Fleurot, Camille Lou, Julie de Bona et Sofia Essaïdi

Pour la prochaine série TV intitulée « Les combattantes » avec Audrey Fleurot, Camille Lou, Sofia Essaïdi et Julie de Bona qui se déroule en 1914, la production recherche de nombreux figurants et silhouettes aux alentours de Montreuil-sur-mer dans le Pas-de-Calais.

  • Des femmes pour faire des religieuses et des novices (16 à 65 ans) : entre 10 et 20 jours de tournage du 21 octobre au 25 novembre.
  • Des hommes pour faire des soldats blessés au front et des brancardiers (18 à 35 ans) : entre 4 et 10 jours de tournage en novembre.
  • Des hommes pour faire des officiers et des gradés (40 à 60 ans) : 1 jour de tournage en novembre.

Pour postuler merci d’envoyer à l’adresse mail ci-dessous indiquée :

  • Quelques photos récentes de vous (portrait + en pied) et bande démo si vous avez.
  • Vos coordonnées + descriptif physique (Nom, prénom, adresse, téléphone, date de naissance, taille, poids, pointure, véhiculé ou non, tatouage ou non).
  • Vos indisponibilités sur la période du 21 octobre au 25 novembre 2021.

Attention il y a beaucoups de jours de tournage, nous ne prendrons que les gens qui sont très disponibles !

Rémunération au tarif syndical de la convention audiovisuelle : 84,50 euros bruts + 15,53 euros d’indemnité d’essayage costume en amont + majoration de 42,24 euros si silhouette parlante.

Synopsis & Info

Septembre 1914. Depuis quelques semaines, les combats font rage. Dans un petit village de l’est de la France, à quelques kilomètres de la zone allemande, quatre femmes se retrouvent projetées au cœur de l’horreur : Marguerite, prostituée parisienne aussi mystérieuse que flamboyante que l’on soupçonne d’être une espionne ; Caroline, épouse de Victor Dewitt, propriétaire d’une usine de voitures, parti au front. Elle se voit propulsée à la tête de l’entreprise familiale, défi colossal et inédit pour une femme du début du siècle ; Agnès, mère supérieure d’un couvent réquisitionné et transformé en hôpital militaire. Dépassée par l’afflux de blessés, Agnès est de plus tourmentée et questionne ses choix de vie ; et Suzanne, jeune infirmière féministe en cavale depuis un avortement qui a mal tourné…

Oups, il semblerait que vous n'êtes pas connecté !


connectez-vous

afin de pouvoir postuler à nos offres !