Que dit la règlementation sur le travail des enfants au cinéma, dans la publicité et à la télévision en France ?

Travail des enfants au cinéma, à la télévision, dans la publicité et le spectacle : Que dit la loi et la règlementation ? Quels salaires pour les enfants ? Qui reçoit la rémunération des enfants ? On vous dit tout !

1. La production doit fournir en toute transparence les informations sur le tournage aux représentants légaux de l’enfant

En France, on commencera pas demander l’autorisation aux représentants légaux souvent les parents de l’enfant. Bien entendu on aurait pu interroger l’enfant sur son désir de jouer mais visiblement recueillir son avis n’est pas une priorité (du moins en dessous de 13 ans). Il faut évidemment envoyer aux représentants de l’enfant le scénario. Sans omettre une explication de ce que va devoir aussi jouer l’enfant, le montant de son salaire et l’emploi du temps de tournage.

2. Un taux horaire fixe et réglementé est imposé en France pour le travail des enfants au cinéma, à la télévision et dans la pub

Selon l’âge et la période de l’année (vacances), un enfant peut travailler pour des durées bien déterminées :

Conditions de travail des enfants au cinéma et à la télévision

Moins de 3 ans : Une heure de travail par jour avec une pause obligatoire après une demi-heure de travail.

De 3 à 5 ans : Deux heures de travail par jour avec une pause obligatoire après une heure de travail.

6 à 11 ans : Trois heures de travail par jour (quatre pendant les vacances) avec une pause obligatoire après une heure et demie de travail.

De 12 à 16 ans : Quatre heures de travail par jour (six pendant les vacances) avec une pause obligatoire après deux heures de travail.

3. Travail au cinéma, dans la publicité, le spectacle et à la télévision : On fait passer des visites médicales aux enfants

Tout comme aussi la CMB des intermittents du spectacle adultes. Mélange entre la médecine du travail et la pédiatrie. Une opportunité de créer une spécialisation médicale de « pédiatre du travail » mais puisque dans notre beau pays on estime qu’un enfant n’a pas le droit de travailler on efface là le rêve de plusieurs aspirants médecins. Quoi qu’il en soit l’enfant doit passer une visite médicale de laquelle ressort une aptitude au travail. Il peut ou ne peut pas travailler quand le verdict tombe il est en outre imparable devant la commission. Effectivement, ce n’est pas le médecin qui obtient le dernier mot mais une commission qui statue sur la décision finale (voir détail sur cette commission au point 10).

4. Les pourcentages de salaires sont fixes entre représentants légaux et enfants

Pour éviter les fameuses histoires d’enfants stars arnaqués par leurs propres parents, un pourcentage défini du salaire est fixé par la loi. Ainsi 10% de la paye va aux parents et 90% est placé sur un compte que l’enfant pourra débloquer une fois sa majorité atteinte. Il y a toutefois une possibilité « d’urgence » pour débloquer les fonds mais cela passe par une commission. Le père ne peut donc pas se pointer à la banque en hurlant « viiiite bordel c’est urgent je dois acheter une nouvelle bagnole » et claquer le pognon de son gamin.

5. Les enfants acteurs peuvent travailler de nuit à des heures fixées par la loi

En France on considère le travail entre 20h et 6h comme nocturne pour les enfants de moins de seize ans. Évidemment on ne va pas faire jouer un enfant de 5 ans à 3h30 du matin, faut pas déconner, ils sont mieux dans leur lit à faire des cauchemars et réveiller leurs parents. Du coup il y a des tranches horaires imposées qu’on peut obtenir avec une dérogation pour les faire travailler entre 22h et minuit. Sont fainéants ces gamins quand même.

6. Il y a toutefois des règles et des paramètres qui entrent en jeu pour valider une demande pour le travail des enfants au cinéma à la télévision

– Il faut que le tournage n’entrave pas la scolarité de l’enfant ou que la production mette en place un suivi scolaire (si le tournage est délocalisé par rapport à l’école)

– Les conditions de tournages et d’hygiène doivent être assurées

– Il doit y avoir une transparence totale du rôle qu’il doit jouer : de sa moralité à sa difficulté

– Une surveillance permanente par une personne à sa charge

7. Si on ne respecte pas ces lois et conditions de travail on s’expose à des grosses sanctions

Si on peut s’entendre sur le fait que généralement ne pas respecter les lois est un bon moyen d’avoir des emmerdes, le faire quand il s’agit du travail des mineurs peut s’avérer assez punitif. Si vous ne possédez pas l’avis manuscrit, l’autorisation préalable (demande à la commission) ou que vous ne respectez pas les horaires de travail imposés et les temps de pause vous pouvez risquer une amende de 75 000€ et jusqu’à 5 ans de prison. Ouais clairement vaut mieux pas déconner et déguiser un de vos potes en enfant si vous n’avez pas obtenu les autorisations.

8. Des salaires fixes pour le travail des enfants au cinéma, à la télévision et dans la publicité

Bon alors on parle des salaires moyens en vigueur dans le milieu hein, pas de ceux des enfants stars qui touchent des millions de dollars parce qu’ils jouent dans des films qui se passent à Poudlard. En gros, un enfant figurant va toucher 330€ par jour de travail en moyenne et un enfant acteur (rôle important ou avec dialogue) sera sur un forfait d’à peu près 400€ par jour. C’est quand même mieux qu’aller à l’école franchement. D’ailleurs ça se passe toujours bien pour les enfants stars (non) comme on vous le montre dans la liste des enfants stars avant/après.

9. Le favoritisme pour les enfants jumeaux / jumelles

Vous savez pourquoi les jumelles Olsen jouaient dans « La fête à la maison » le rôle d’une seule et unique petite fille ? Parce que comme en France les jeunes enfants ne peuvent pas jouer plus d’un certain nombre d’heures par jour, du coup les jumeaux / triplés sont très en vogue puisqu’ils peuvent aussi enchaîner les « prestations » en jouant le même personnage et donc être présent quasi une journée entière.

Le code du Travail précise que l’engagement de mineurs de moins de 16 ans dans le spectacle est subordonné au passage devant la Commission des Enfants du Spectacle.

10. Articles du Code du Travail concernés pour le travail des enfants au cinéma, à la télévision et dans la publicité

Le code du Travail précise notamment que l’engagement de mineurs de moins de 16 ans dans le spectacle subordonné au passage devant la Commission des Enfants du Spectacle.

APPLICATION DES DISPOSITIONS RELATIVES A L’EMPLOI DES ENFANTS DE MOINS DE 16 ANS DANS LES SPECTACLES ET REGLEMENTANT L’USAGE DES REMUNERATIONS PERCUES

Articles L7124-1 à L7124-35 du code de travail
Articles R7124-1 à R7124-38 du code de travail

Article R7124-1 du code du travail sur les enfants au cinéma, dans la pub et à la télévision :

« Toute personne souhaitant engager ou produire un enfant âgé de moins de 16 ans pour un spectacle ou une production déterminés, dans une entreprise de cinéma, de radiophonie, de télévision ou d’enregistrement sonore, dépose préalablement une demande d’autorisation auprès du Préfet (via la DRIEETS) de département du siège de l’entreprise. »

A Paris, la demande d’autorisation accompagnée des pièces indiquées ci-après s’envoit à l’adresse suivante, avec en outre la mention « CONFIDENTIEL » :

Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) Unité départementale 75 – Mission protection de l’enfance – ENFANTS DU SPECTACLE 75
21 rue Madeleine Vionnet 93300 AUBERVILLIERS.

N.B. : La demande ne prend effet en outre qu’au jour du dépôt de toutes les pièces et documents exigés.

Calendrier des commissions et démarches administratives

Les conditions d’emplois ainsi que le calendrier des commissions des enfants du spectacle sont notamment consultables sur le site de la DRIEETS :
https://idf.drieets.gouv.fr/Commission-des-enfants-du-spectacle

Plus d’informations et aussi toutes les démarches en ligne sur le site de la Préfecture d’Ile de France :
https://enfants-du-spectacle.fabrique.social.gouv.fr

Une correction, une précision sur cet article n’hésitez pas à nous contacter notamment via notre page contact.

Qui sera au jury de l’émission The Dancer à la RTBF en Belgique ?

Production organise un casting afin de trouver des EXTRAS entre 8 ans et 90 ans pour assister à l’enregistrement d’une émission RTBF : The Dancer

C’est un programme inédit en Belgique présenté notamment par Sara De Paduwa et avec dans le jury Augustin Galiana, Laurien Decibel et aussi Aurel Zola.

le vendredi 30 septembre de12h30 à 18h15

défraiement & parking prévus

Le tournage de l’émission aura lieu à Vilvoorde.

Sara De Paduwa présentera l’émission The Dancer sur la RTBF

Comment postuler pour devenir figurants à The Dancer ?

Candidatures UNIQUEMENT par mail via ce lien en ligne pour ce casting en Belgique.

1 seule photo

Nom prénom

Date de naissance

Numéro de GSM.

Le casting du jury de l’émission The Dancer sur la RTBF ?

Agustin Galiana. Adepte de la danse contemporaine et latine (salsa, cha cha, samba), Agustin Galiana est un acteur connu du grand public pour ses rôles dans Clem et Ici tout commence.

Formé dans diverses écoles d’art dramatique en Espagne, il a participé et remporté la huitième saison de l’émission Danse avec les stars sur TF1 en 2017, aux côtés de la danseuse Candice Pascal. On a pu le voir dans le jury de Miss France en 2018.

Le deuxième membre du jury est Laurien Decibel. Originaire de Vilvorde, elle travaille régulièrement à Los Angeles depuis 7 ans. Elle est aussi l’un des coaches de la version néerlandophone de The Dancer, sur la VRT.

Elle a dansé avec Dua Lipa, Jennifer Lopez, Jason Derulo, Cardi B, Envogue, Backstreet Boys, Lara Fabian et aussi Camila Cabello. Pour cette dernière, elle a également créé la chorégraphie du hit mondial Havana. Enfin, elle a mis en scène des chorégraphies de Mask Singer Amérique.

Enfin, le dernier membre du trio s’appelle Aurel Zola. Originaire d’Anderlecht, il a abandonné ses études universitaires pour consacrer son temps à la danse au sein du groupe Final F.-X. Il se distingue en 2021 avec un prix notamment aux Golden Afro Artistic Awards. Il a dansé pour Beyoncé, Pharrell Williams, Ariana Grande et aussi Rihanna…

Alors intéressés aussi pour devenir figurant lors de cette émission sur la RTBF ?

Envoyez votre candidature en outre comme demandé via le mail indiqué ci-dessous.

Nouveau casting pour la série TF1 « Les Bracelets Rouges ». Les bracelets ne seront plus sur les mêmes poignets

Casting série bracelets rouges : La série TF1 réalisée par Nicolas Cuche racontant la vie de jeunes hospitalisés qui avait tant ému les Français revient pour une saison 4, avec un nouveau casting

Dans un hôpital, de jeunes patients s’efforcent – malgré leurs maladies qu’ils combattent chaque jour – de garder espoir en la vie, l’amitié et l’amour et de se construire un quotidien comme les autres enfants de leur âge. Voilà l’histoire de la série « Les bracelets rouges », diffusée sur TF1 à partir de 2018.

La série avait l’avantage d’être incarnée par de jeunes acteurs pour la plupart encore inconnus des spectateurs. On retrouvait ainsi Audran Cattin dans le rôle de Thomas et Tom Rivoire dans celui de Clément, tous deux atteints d’un cancer, Louna Espinosa dans la peau d’une Roxanne anorexique ou encore Azize Diabaté Abdoulaye (« La Cité rose ») jouant Medhi, jeune casse-cou hospitalisé après un accident de moto. Touchante, « Les bracelets rouges » avaient révélé les comédiens aux yeux du grand public.

Le casting d’une série à records

Avec ses trois saisons de 6 à 8 épisodes, c’est dès son lancement que la série avait battu plusieurs records d’audience sur la chaîne, avec entre 5 et 6 millions de téléspectateurs par soir, plus haut score depuis 2016 pour TF1. Les fans avaient fait leurs adieux à Clément, Thomas, Roxanne et la bande des bracelets lors du dernier épisode au printemps 2020. La question d’une suite était restée longtemps en suspens, jusqu’à ce que Nicolas Cuche, réalisateur de la série, mais aussi de « Joséphine Ange-gardien » ou « Flics », rompe le suspens dans une interview pour Allociné.

« On ne pouvait pas faire durer leurs aventures éternellement »

« Pour moi, il était clair dès le début de la saison 2 qu’il fallait poursuivre avec une saison 3. Il était primordial de montrer les personnages dans leur vie d’après hôpital et on n’avait pas du tout envie de les quitter, moi le premier », avait confié le scénariste des trois premières saisons au site spécialisé. « Je suis très attaché à cette bande de comédiens qui a grandi sous nos yeux et qui est merveilleuse. Mais je savais aussi qu’on ne pouvait pas faire durer leurs aventures éternellement ». Ainsi, il confirmait que « la saison 3 clôturait leurs histoires » et révélait ne pas travailler sur le quatrième opus.

Les bracelets rouges ont de nouveaux visages

La prochaine saison des « bracelets rouges » verra de nouveaux jeunes prendre la relève. La production a lancé mi-avril un casting en quête des prochaines figures emblématiques de sa série. Pour les rôles importants de Benji, Gabriel, Zoé, Emma et Binoclard, elle recherche un « jeune en situation d’handicap de 16 ans, solaire », un « jeune garçon de 17 ans, enthousiaste », une « fille de 16 ans, faisant très jeune, surdouée », une « jeune fille de 16 ans un peu ronde, très rock’n roll », un « jeune garçon de 8 ans spontané ». Le tournage, de juin à septembre 2022, se déroulera à Arcachon, dont l’hôpital était le décor principal des saisons précédentes. Mais quelques scènes pourraient aussi avoir lieu en région parisienne.

L’arrivée de cette 4ème partie enflamme déjà les fans et ne peut que témoigner du succès des « Bracelets rouges », adapté également au Québec et en Espagne.

Pole Emploi Spectacle : Echec ou réussite ? Région parisienne ou province ?

L’heure du bilan va bien arriver un jour et nous sommes en droit de nous demander si Pole Emploi Spectacle est un échec ou une réussite ?

Sur pole-emploi.fr il y a quelques offres d’emploi dans le spectacle, principalement pour de la figuration et aussi des contrats aidés en fonctions des supports (production, administration), est-ce un échec ou une réussite ?.

Tout de même, de 2010 à 2022, 350 000 offres !

Pourquoi Pole Emploi Spectacle est un échec ?

Sauf que dans le même temps, rien qu’en contrats intermittents (CDDU), ce sont plus de 51 millions de contrats qui ont été conclus. En tout en France !

Les offres Pôle emploi n’ont donc représenté que 0,7% des embauches et encore, si on ajoutait les contrats permanents (CDI, CDD) les offres de l’opérateur public ne représenteraient qu’environ 0,5%.

Source : pole-emploi.org

Voilà ce qui fait dire parfois à des conseillers qu’il n’y a pas de travail dans le spectacle, tout simplement parce qu’ils n’ont aucune visibilité sur le volume réel d’opportunités.

Des devoirs que Pole Emploi spectacle ne respecte pas !

Pourtant dans les devoirs de Pôle emploi, édictés par l’article L5312-1 du Code du travail, il y a :

« Prospecter le marché du travail, développer une expertise sur l’évolution des emplois et des qualifications, procéder à la collecte des offres d’emploi, aider et conseiller les entreprises dans leur recrutement, assurer la mise en relation entre les offres et les demandes d’emploi et participer activement à la lutte contre les discriminations à l’embauche et pour l’égalité professionnelle. »

Tout se passe à Paris : Mythe ou réalité ?

reçu des témoignages d’intermittents du spectacle qui auraient entendu d’un conseiller Pôle emploi « Y’a pas de boulot dans la région, tout se passe à Paris. »En réalité, les employeurs d’Ile de France ne représentent que 59% des heures d’intermittence du spectacle et pas uniquement pour du travail sur le territoire d’Ile de France, c’est par exemple le cas lorsqu’une société francilienne de production de cinéma paye les salaires pour un tournage qui s’est déroulé en région.D’ailleurs les intermittents du spectacle qui résident en Ile de France ne représentent que 43% du total des 120 000 intermittents indemnisés par Pôle emploi.

Faire mieux avec zéro argent public !

De toute évidence, pour le spectacle Pôle emploi ne respecte pas ses devoirs. Cast Prod est là pour y palier avec sur la même période 1 072 645 contrats proposés soit 2% contre 0.7% pour Pôle Emploi.

Bien entendu nous sommes loins des 51 millions d’offres sauf que, en outre, nous ne sommes pas comptable de l’argent public !

Une seule différence et de taille notamment : Nous ne sommes pas financé par l’argent public, notre portail casting est aussi en accès gratuit. Nous pouvons en outre conclure que Pole emploi spectacle est un échec, qui plus est, avec notre argent public.

Découvrez le prochain film de Yolande Moreau : « Même au milieu des ruines »

Découvrez le prochain film de Yolande Moreau

L’actrice belge revient avec un tout nouveau long-métrage réalisé par ses soins et tourné dans les Ardennes.

On ne présente plus Yolande Moreau. Née en Belgique, la comédienne a commencé sur les planches du théâtre avec « Sale affaire, du sexe et du crime » en 1982. Il s’agissait d’une pièce qu’elle avait elle-même écrit. Sa plume et surtout son jeu l’on conduit bien loin puisqu’elle a été primée de nombreuses fois : Pas moins de trois Césars, dont deux pour ses réalisations. Aujourd’hui, 40 ans après ce premier succès, la Belge aux multiples talents à plus de quatre-vingt films à son palmarès. Et elle compte bien y ajouter un nouveau de sa création.

Une nouvelle réalisation

« Même au milieu des ruines ». Voici le nom de la prochaine fiction de l’actrice. Un film qui déroule l’histoire de Mireille Stockaert, (Yolande Moreau), une femme à la fibre artistique. Ce personnage est solitaire et brisé. Amoureuse de la peinture et de la poésie, elle s’accommode de son travail à la cafétéria des Beaux-Arts de Namur. Mais sa vie bascule quand elle choisit d’habiter la grande maison familiale dont elle hérite. N’ayant pas les moyens de l’entretenir, elle décide de prendre trois locataires. Trois hommes qui vont bouleverser sa routine et changer son existence. Pour l’accompagner dans ce scénario, on retrouvera Noémie Lvovsky, Philippe Duquesne et Sergi López. Un pitch qui promet un long-métrage aux multiples possibilité, de sensibles à comiques.

Un projet en Champagne pour ce casting

Le tournage du film s’établira à Monthermé et Charleville Mézières du 9 mai eu 29 juin.  Pour que la fiction puisse prendre vie, l’équipe de production a par conséquent lancé un casting figurants dans les Ardennes. L’appel concerne de nombreux profils, qui auront la chance de prendre part à la troisième création originale de Yolande Moreau. À noter qu’il vaut mieux vivre dans la région pour plus de commodité.

Une comédienne pleine de contraste

A première vue, « Même au milieu des ruines » devrait présenter de grandes différences avec le dernier film auquel la comédienne a apporté sa participation : « Les Sans Dents » de Pascal Rabaté. Un film muet mais très sonore et farfelu, une véritable critique caustique et poétique de la société actuelle. En figurant à la distribution de ce film, Yolande restait dans le genre de rôle qui est souvent sien. Dans sa carrière, elle héritait souvent des rôles comiques. Puis la Belge a su prouver que démesure n’était pas incompatible avec émotions en interprétant plusieurs rôles révélateurs, comme la mère de Noémie Lvovsky dans « Camille redouble ». A presque 70 ans, Yolande Moreau est un couteau suisse doté d’un jeu d’acteur culte, et une chose est sûre : elle n’a pas fini de nous éblouir.