Zoom sur Alexandra Berleur, comédienne, 24 ans, elle a réussi grâce à Cast Prod !

Aujourd’hui nous avons décidé de vous raconter l’histoire d’Alexandra Berleur, 24 ans, comédienne et de son expérience avec les castings, ses galères et comment est-elle enfin arrivée à réussir son casting grâce à notre site.

Réussir son casting Alexandra Berleur

Alexandra raconte nous ton expérience passée ?


Pendant quelques années, j’ai cherché beaucoup de casting pour faire de la publicité, jouer dans des films, avoir des rôles ou juste faire de la figuration.

Comédienne et modèle, je postulais aussi en temps que modèle grande taille, mais malheureusement soit j’ai trouvé beaucoup d’arnaques.

Soit c’était des sites payants pour au final retomber sur une arnaque , ou bien des sites avec tous les détails de l’offre pour au final demander des sommes astronomiques pour avoir les coordonnées de l’annonceur. J’étais déprimée , je me disais ce n’est pas possible, comment font toutes ces personnes pour décrocher des rôles et évoluer dans le cinéma, pourquoi eux et pas moi?!

Finalement comment as-tu trouvé Castprod.com ?



Un jour où en j’étais encore à la recherche de castings gratuits sur les réseaux. Je vois un commentaire avec pour nom « Cast Prod » disant :  «  venez sur Cast Prod, c’est 100% gratuit ». 


Et qu’as-tu découvert sur Castprod.com pour réussir son casting ?

Sans grand espoir mais avec un tout petit quand même , je fonce sur le site et là , le BONHEUR ! Un site d’annonce de casting totalement gratuit. Les mêmes que l’on peut retrouver sur des sites payants.


Que s’est-il passé via Castprod.com ?

J’ai donc tenté ma chance en me créant un compte gratuit. Je peux même choisir des alertes de castings par catégorie à recevoir par mail.
Puis j’ai postulé à une offre et puis une deuxième. Des offres auxquelles je savais que je correspondais et où serais disponible.

Quelques jours plus tard je reçois non pas une mais deux réponses. Celles-ci sont positives. L’une pour incarner le petit rôle d’un personnel médical dans le film «  A .la croisée des chemins » dont le tournage commencera fin mars. L’autre qui est totalement différent, j’ai rendez-vous mi-mars avec la marque « Balzac » pour être modèle grande taille récurrente chez eux. Ce qui va m’assurer du boulot pour un moment !


Une première expérience réussie avec Castprod.com donc ?

Oui ! Comment je peux exprimer ma joie, ce dont j’ai toujours rêvé de faire depuis des années sonne à ma porte en un claquement de doigt grâce à Cast Prod.

Je ne sais comment vous remercier.

Je vais pouvoir avoir un petit rôle dans un film et être modèle pour une grande marque et de manière récurrente.

N’est-ce pas merveilleux ?! Bien évidement que oui !!

Nous sommes heureux pour toi, recommanderas-tu Castprod.com ?

Je suis très heureuse d’avoir découvert ce site, je le recommande vraiment à tout le monde, je dis un grand merci aussi aux créateurs de Castprod.com cela rend vraiment service aux gens qui comme nous n’ont pas de pistons, de relations, de réseau ou de famille et de proches qui travaillent déjà dans le milieu.

Pour les professionnels qui souhaiteraient contacter Alexandra voici comment la contacter :

Voici mon mail: Berleuralexandra@gmail.com
Facebook: 
https://www.facebook.com/alexandra.berleur
Instagram:
https://instagram.com/alexandra_brlr?igshid=5khkq1efxkon

Vous aussi vous souhaitez réussir votre casting avec Cast Prod, il suffit de créer gratuitement son espace personnel.

Géraldine Baudouin, directrice de casting depuis 15 ans lance sa propre agence : L’Agence Panache

Géraldine Baudouin, directrice de casting depuis 15 ans lance sa propre agence, à cette occasion elle nous a accordé un interview où elle explique son parcours, ce qu’est devenu son métier aujourd’hui, ce qu’elle propose dans son agence et aussi quelques pistes intéressantes pour nos lecteurs.

Petit bonus en fin d’interview de Géraldine Baudouin, directrice casting.

Cast Prod : Géraldine peux-tu nous parler de ton parcours ? D’où tu viens, par où tu es passé, comment tu es devenue chargée de casting puis directrice de casting pour enfin créer ton agence ?


Géraldine Baudouin : Après un bac littéraire, je me suis dirigée vers une faculté de psychologie où j’y ai passé 2 ans. Mais je ne me sentais pas vraiment à ma place. J’avais depuis très jeune un fort attrait pour l’image, j’ai suivi mon envie et je me suis dirigée vers une école de cinéma en section réalisation.

Lors de ma 3eme année j’ai effectué un stage en casting chez Endemol et je n’en suis jamais sortie.



Je suis passée par tous les postes en casting : Casteuse junior, senior, directrice de casting puis directrice des castings et dans différents domaines( mode, TV, fiction, pub ..) afin d’avoir une vision globale.

Et dernièrement l’envie de retrouver pourquoi j’avais fait ce métier et de l’adapter avec la période actuelle. J’ai eu la chance aussi de rencontrer une personne complémentaire avec qui monter Panache et de là le projet est né.


L’agence Panache ce sont les plus grandes marques, sociétés de production et chaînes télé en référence !

copie d’écran d’une partie des références de l’agence sur le site www.agencepanache.com


Cast Prod : L’Agence Panache c’est quoi ? Quelle est la cible ? Que proposes-tu aux artistes et influenceurs que tu représentes ? Comment fait-on pour intégrer ton agence ?

Géraldine Baudouin : Panache est une agence de conseil en collaboration entre des talents et des projets dédiés aux marques et aux sociétés de productions. Nous avons fait le choix de ne pas représenter de talents afin de pouvoir avoir la liberté totale de travailler avec les incarnants idoines pour les différents projets. L’idée n’est pas de « placer » nos talents mais de trouver l’incarnant qui aura le bon discours, qui fera écho avec l’adn du produit.

En revanche nous sommes preneuses de découvrir continuellement de nouveaux talents,


ils peuvent nous envoyer leur profil par mail à contact@agencepanache.com et si nous avons un projet qui peut leur correspondre nous ferons bien évidemment appel à eux.

Cast Prod : Le métier de chargé de casting a bien changé en 20 ans, au début des années 2000 je partais avec mon appareil polaroîd dans la rue, dans les soirées en discothèque, dans les bars, on avait un money pocket pour les frais et on comptait pas nos heures, Aujourd’hui quel est le quotidien d’un casteur ? Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui souhaiteraient devenir chargé de casting et/ou directeur de casting ?

Géraldine Baudouin : Je connais bien cette époque là, j’ai moi-même commencé comme ça !

Aujourd’hui le quotidien d’un casteur est légèrement différent. La naissance des réseaux sociaux a facilité l’accès aux talents. Une grande partie de la journée est consacrée à fouiller via les réseaux sociaux les bons profils, faire des lancements , du phoning et faire passer des screens test.

En revanche pour certains castings vous n’avez pas le choix que d’aller sur le terrain. Je reste convaincue de cette méthode même après 10 ans de métier.


Parfois certains talents font le choix de ne pas être sur les réseaux et vous ne pouvez pas passer à coté d’eux !


Il faut aller les chercher.

Pour ceux qui veulent devenir chargé de casting je leur donnerai comme conseil d’être curieux, de lire, d’écouter et de s’informer de tout ce qu’il se passe. De prendre le temps de s’intéresser aux autres, à leur histoire. Après ce « flair » ne se travaille pas, pour moi il est inné.

Cast Prod : Quelles sont les qualités que doit avoir un chargé de casting ?

Géraldine Baudouin :La curiosité, l’hyper sensibilité , l’écoute et aussi la pugnacité.

Cast Prod : Beaucoup de jeunes se font connaître en montant des grosses communautés sur les réseaux sociaux en espérant se faire remarquer, quelle est la différence entre un talent et un influenceur ? Aujourd’hui est-ce une vraie stratégie de carrière ou il y a t’il encore de la place également pour les talents ?

“Le digital au service du talent ou le talent au service du digital” Il n’y a pas de règle …

Géraldine Baudouin : Un influenceur pour moi est une personne qui va developper une communauté qui s’intéresse aussi à son quotidien.

Un talent c’est avoir une aptitude particulière à faire quelque chose.

Après parfois les deux sont liés.

Je n’aime pas parler de stratégie de carrière.

Les réseaux sont aussi utiles pour partager son talent et se faire connaitre, c’est un accès facile et surtout en cette période où malheureusement toute la culture est mise en pause.

Et bien sur qu’il y a encore de la place pour les talents ! L’un n’empêche pas l’autre.

Et c’est ce que nous souhaitons également montrer avec Panache. Trouver l’incarnant idoine qui fera résonance avec les valeurs des marques.

Cast Prod : Comment vous joindre pour postuler ou recruter vos talents et influenceur(se)s ? Un site internet ? Une boite mail ? Lâche tes coordonnées.

Géraldine Baudouin directrice casting !

Vous pouvez nous envoyer un mail à contact@agencepanache.com

Nous suivre via notre page Instagram : https://www.instagram.com/agencepanache/

Et notre site : https://www.agencepanache.com/

Cédrick Spinassou : Le réalisateur de l’ombre aux récompenses en nombre

Cédrick Spinassou est comédien et réalisateur, pour notre plus grand plaisir et aussi le votre il a accepté un entretien. Dans celui-ci on aborde son parcours mais également son métier de comédien et de réalisateur.


Cédrick tu fais partie de ces réalisateurs qui montent doucement mais sûrement, quel est ton parcours comment en es-tu arrivé à devenir comédien et réalisateur ?


Bonjour, pendant mon adolescence, avec mes potes d’enfance, chaque été on réalisait des films, et ces souvenirs précieux ont sans doute créer en moi cette passion pour le cinéma.


Quand j’étais étudiant dans mon école d’ingénieur, il y avait un club vidéo.

Je suis rentré dedans et en deuxième année de mon école, j’étais responsable de ce club et j’ai réalisé une trentaine de petits films, j’ai découvert le montage et j’ai vraiment adoré.

En parallèle je me suis mis à prendre des ateliers de théâtre, et je pense que si mes professeurs ne m’avaient pas poussé à faire le pas, je serais peut-être encore à l’heure qu’il est encore ingénieur.

Je les remercie encore.


En 2017/2018 tu as joué les rôles principaux dans 5 long métrages indépendant,



Pour nos amis comédiens comment se sont passé les rencontres, les castings, qu’est ce qui d’après toi a fait que tu as été retenu ?


Pour être précis, j’ai fait 4 rôles principaux et deux rôles secondaires.

Alors pour deux d’entre eux, j’ai eu la chance que les réalisateurs me contactent en pensant à moi.

Pour « Un dénommé homme plume » j’avais fait le rôle principal du précédent film d’Erick Dick (« Monstrum ») et il a carrément écrit le rôle en me voyant dedans, ça m’a beaucoup touché.

Pour « 3 jours en septembre » Nathan Ambrosioni m’avait à l’époque contacté car il voulait tourner un court métrage avec moi en rôle principal, et l’histoire l’a tellement emballé qu’il en a fait un long (qui sera en fin de compte un moyen métrage qui devrait sortir quand la situation sanitaire s’améliorera).

Enfin pour « Venus Obscura » de Christophe karabache, et « Memoria » de Marceau Uguen j’ai passé des castings que j’ai eu la chance d’obtenir.

Ainsi que pour mes deux rôles secondaires dans « 7 minutes » de Ricky Mastro et « From Moscou to royan » de Elena Cosson.


Tu es aussi Youtubeur, Tik Tokeur, Instagramer de quoi parlent tes vidéos YouTube ?

Penses-tu qu’aujourd’hui pour réussir il faut aussi être un influenceur des réseaux sociaux ?


Disons que j’ai commencé à me mettre sur ces réseaux dernièrement mais je ne me considère pas du tout comme influenceur. 

C’est surtout mon pote d’enfance qui m’a dit de me mettre un peu plus sur les réseaux sociaux pour me faire un peu plus connaître.

Alors sur tiktok, je partage des citations des vidéos courtes (une par jour) pour partager de bonnes ondes.

Sur Instagram, je fais une storie par jour pour partager mon parcours (j’ai commencé cette année résolution de 2021) sur ma chaîne YouTube, je partage plutôt des films que je réalise ou dans lequel je joue, des fables et des contes, ou encore ma passion pour le rap.


Ces derniers mois tu as reçu un nombre incalculable de récompenses pour différents courts métrages dans des festivals ?

Peux-tu nous faire un décompte ?




Comment expliques-tu ce succès dans les festivals ?

Les producteurs ne t’ont toujours pas appelé pour assurer la réalisation de leurs prochains longs métrages ?

J‘avoue que je n’ai fait le décompte que pour mon dernier vrai film (les autres c’étaient plus pour garder la main chaude pendant le confinement), et pour « Un jour exceptionnel » j’ai eu la chance d’obtenir 24 prix et 85 sélections, ce qui fait tellement plaisir.

Je n’ai pas été contacté par des productions pour réaliser des longs métrages, mais j’essaie de développer actuellement un long métrage avec Boris Antona, mon producteur de Thiercelieux, que j’aime beaucoup, et j’écris un autre long métrage avec mon pote Olivier Thouret, qu’on est en train de développer.

Mais réaliser un long métrage est vraiment un objectif que j’espère avoir la chance un jour d’atteindre.


Cette année tu présentes un court métrage au Festival Nikon, intitulé « Bienvenue à THIERCELIEUX »



Inspiré de soirées que tu organises entre amis, chaque année tu grimpes au classement des récompenses, cette année c’est quoi le pitch ? Penses-tu tenir la bonne histoire pour remporter les faveurs du jury ?


Honnêtement, je ne sais pas si j’arriverais à faire partie des 50 car cette année j’ai la sensation que la concurrence est encore plus rude que les années précédentes.

J’ai eu la chance d’y être sur mes deux premières réalisations, là je ne sais pas.

Pour moi, ce film c’était surtout un défi personnel, car mon plus grand challenge.

Au début quand je m’étais dit, je vais faire un film d’époque, avec une dizaine de comédiens, de nuit, avec maquillage, et loin de paris, j’ai plusieurs fois voulu jeter l’éponge car je me disais c’est impossible.

Et j’ai eu la chance que mon chef op Mathias, m’appelle à ce moment-là pour me dire, « Pourquoi tu ne m’appelles jamais pour tes films », que je lui parle de mon film et qu’il me dise, oui c’est possible avec très peu de budget.

Qu’ensuite, je rencontre des gens formidables en bourgogne José et Corinne, qui acceptent de m’aider à faire le film et de m’aider à loger des gens.

Je pense que c’est à partir de ce moment que je me suis dit

« Oui je peux le faire ».


Et vraiment ce qui a rendu vraiment le film possible c’est Boris qui s’est proposé de le produire.

Sans toutes ces aides, c’était impossible de faire un tel film.


Après, je ne pense pas avoir la bonne histoire pour les faveurs du jury, car mon film est plus un film d’ambiance qu’un film touchant ou abordant un sujet fort. Mais j’en suis très fier.


Pour le pitch : « Dans le village de thiercelieux, les soirs de pleine lune, quand les villageois s’endorment, d’étranges créatures ouvrent les yeux… »


Cette année il est présidé par Éric Judor, le Grand Jury de cette édition 2021 est composé de Louise Bourgoin, Jonathan Cohen, Maïmouna Doucouré, Reda Kateb, Alice Belaïdi, Nathalie Chéron, Alexandre Dino, Guillemette Odicino, Thierry Chèze, Pascale Faure et Julien Neutres.


Si tu les avais en face que leur dirais tu ?


Alors j’avoue que je n’aime pas trop me projeter car si je ne fais pas parti des 50 je serais déçu, du coup je préfère vivre au jour le jour et on verra.

Mais en tout cas, je peux dire que c’est un jury xxl, J’ai tellement de respect pur toutes ces personnes, et ce serait un honneur de les rencontrer.

Je suis un grand fan d’Éric Judor.


Comment soutenir le film de Cédrick Spinassou, réalisateur du court métrage “Bienvenue à Thierceleux”


On vous invite à visionner le court métrage de Cédrick Spinassou “Bienvenue à Thierceleux” ci-dessous et à le soutenir (cliquez sur le bouton soutenir) sur le site du Festival Nikon ici.

L’émission Duos mystères sur TF1, présentée par Alexandra Sublet : Le casting dévoilé


Nous vous proposons cet article sur la nouvelle émission de la première chaîne “Duos mystères” sur TF1.

Source Ouest France et TV Magazine

Vendredi 26 février, TF1 proposera un nouveau format d’émission sous le nom évocateur de « Duos mystères ». Présenté par Alessandra Sublet, le programme va former des duos musicaux. Les artistes invités découvriront ou pas, en outre avec qui ils partageront leur chanson.

Comme son nom l’indique, beaucoup de secrets entoure «Duos mystères». Tournée début février à la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt, la nouvelle émission de variétés de TF1, diffusée vendredi 26 février à 21h05, propose à vingt-quatre personnalités de chanter en duo sans savoir avec qui elles vont le partager. Forte du succès de «La Chanson secrète», la chaîne a fait le pari de surprendre une nouvelle fois des artistes grâce à un procédé inédit.

Ainsi Duos mystères, débutera ce vendredi 26 février. Le concept : des personnalités vont créer un duo musical, mais sans connaître le nom de leur partenaire. À quelques jours de la première émission, TV Magazine a dévoilé une partie du casting.

Le casting de l’émission Duos mystères sur TF1

Les invités ne seront pas forcément des chanteurs. L’humoriste Inès Reg sera de la partie au côté de Grand Corps Malade, Lio, Pomme, Pascal Obispo ou encore Hélène Ségara. Selon Le Parisien, Jane Birkin, l’humoriste Jarry et l’actrice Marine Delterme, connue pour son rôle d’Alice Nevers dans la série éponyme, seront également sur le plateau.

D’autre nom font parti du casting. Nous n’allons pas tous vous les dévoiler pour garder un peu de mystère et le plaisir de la découverte lors de cette grande soirée de télévision.

Et vous allez vous également regarder ?

Les binômes n’ont pas été formés au hasard

« Duos mystères : deux artistes qui se connaissent, qui ont eu une histoire et qui vont se retrouver de part et d’autre du mur », explique Alessandra Sublet, aux commandes de l’émission, dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. Dans la formation des binômes il n’y a pas de place au hasard, les artistes ont aussi une histoire.

Comédien / Figuration

C’est lorsque le mur se lèvera que les chanteurs se découvriront. « Parfois, l’un des deux artistes sait qui est de l’autre côté, parfois, les deux ne savent pas. Parfois aussi, vous le saurez à la maison et parfois, non », révèle la présentatrice sur son compte Twitter.

Le casting 2021 de la France a un incroyable talent revient !

Le casting de la France a un incroyable talent revient en 2021 ! Pour la 16ème édition de son show télévisé, M6 a ouvert les castings et recherche de nouveaux talents dans toute la France.


Que vous soyez danseur, chanteur, imitateur, dresseur, comique, acrobate ou si vous pensez tout simplement que vous pouvez proposer un numéro unique, époustouflant, amusant ou aussi étonnant, alors inscrivez dès maintenant !


Tentez votre chance. Il faudra conquérir les cœurs d’Hélène Ségara, de Marianne James, d’Eric Antoine et de Sugar Sammy pour devenir le plus grand Talent de France.


L’an passé, c’était la famille Lefèvre qui avait remporté la compétition avec un chant a cappella.



Cette année, pour candidater, il suffit de vous inscrire ici. Une présélection vous indiquera ensuite si vous êtes retenu pour passer à la télévision.

Et après ?

Si vous êtes sélectionné, vous serez directement contacté(e) par l’équipe de production de l’émission choisie. Autrement, considérez votre candidature comme malheureusement non retenue.

Comment va se dérouler le casting de La France a un incroyable talent cette année vis à vis du covid ?

Le casting de La France a un incroyable talent (M6) s’effectue en temps normal de février à juillet.

Une douzaine de casteurs de Freemantle – la société qui produit l’émission – vont s’occuper de vous trouver les perles rares de la saison.

Tout d’abord en étudiant les candidatures spontanées de l’appel à casting, effectué dans l’émission notamment.

Mais aussi via le site officiel ici qui vous permettra de postuler au casting près de chez vous.

Vous pourrez passer des auditions dans toute la France mais aussi en Belgique et en Suisse.

Ou en visioconférence cette année, covid oblige.

Vos comptes YouTube, Facebook, Twitter, Instagram regorgent sans doute de pépites !


Eh oui, sans le savoir vous êtes peut-être un artiste en herbe et ça, la prod’ de l’émission de Karine Le Marchand, Marianne James, Hélène Ségara, Sugar Sammy et aussi Eric Antoine ne veut surtout pas passer à côté et passe donc la toile à la loupe !

TOP 10 : Premiers castings de 10 actrices et comédiennes françaises ! Comment se passe un casting ?

Dans cette vidéo on vous dévoile les premiers castings d’Isabelle Adjani, Béatrice Dalle, Sandrine Bonnaire, Emmanuelle Béart, Julie Delpy, Sophie Marceau, Charlotte Valandrey, Valéria Bruni Tedeshi, Emmanuelle Seigner et Fanny Valette !

Elles aussi ont du un jour passer leurs premiers castings, comment cela s’est passé ? à quelles questions ont elles été soumises ? quelle réplique ont elles du faire ? Si tu n’as pas encore passé de casting cela te donnera un aperçu de ce qui t’attend !

Passer un premier casting n’est pas facile mais déjà on remarquera qu’elles ont toutes plus ou moins crevé l’écran.

Passer un casting n’est pas une fin en soi, bien contraire, c’est le début du commencement, un premier casting on s’en souvient toute sa vie.

C’est pour cela qu’il faut savoir mettre aussi toutes les chances de son côté.

La veille au soir on évite les écran et on choisira plutôt un bon livre et enfin on ne se couchera pas trop tard.

Le matin se lever tranquillement et aussi prendre le temps d’avaler un petit déjeuner complet vous évitera les fringales ou baisse de tension qui peuvent arriver avec la pression.

Dis nous en commentaire de la vidéo laquelle t’a le plus impressionné ? #PremierCasting#IsabelleAdjani#SophieMarceau #Premierscastings